Pour les adeptes de la raison pure, au-delà de cette limite, vos pensées ne sont plus valables...

Le_triquetra,_symbole_de_la_ternaire_Divine

- Sans vertu aucune action, si vouable et admirable puisse t'elle paraître, ne peut être juste, car, la justice elle-même est du ressort de la vertu -

Le_triquetra,_symbole_de_la_ternaire_Divine

La sagesse

L'étendus de paysage

Les caractéristiques indispensable pour Être un Sage.

Le sage, est un être dont l'intelligence est active dans la pratique des vertus, en plus de ces facultés intellectuelles, il utilise pleinement celle du monde spirituel.
L'intelligence en elle-même, est une source de compréhension dénuée de valeurs. Elle agit avec la même aisance, aussi bien dans le vice que dans la vertu, autrement dite dans le bien comme dans le mal.
L'intellect, fonctionne par énergie magnétique, donc émotionnel, il est attisé par ces passions liées à la nécessité de son corps organique. Ce qui l'empêche de percevoir la réalité telle qu'elle se présente à lui, il passe le plus clair de son temps à vouloir la transformer à ces besoins et à ses désirs.
Le principe de polarité qu'est celui de la nécessité, a pour contraire ou opposé celui de la liberté. Le monde intellectuel, navigue entre les deux eaux.
Le sage, contient et maîtrise ces besoins, qu'ils soient d'ordre organique ou affectif. Il fait la part des choses, il trie, sépare, tisse et noue les liens en chaque chose, il ne rejette rien. La sagesse est une connaissance, son contenu est un mode d'emploi, de ce qui est compris et assimiler. L'utilisation des vertus pour éviter les vices, source de souffrance et d'illusion. Le sage, c'est un être qui aura cumulé un vécu très riche et intense, c'est celui dont l'expérience par le vécu s'est forgé un chemin personnel.
Un être qui a bravé la peur pour aller au-delà de ce qui se dit et se raconte.
Un individu qui ose mettre ses pieds, l'un devant l'autre sur un chemin non tracé, escarpé, sur lequel il trébuchera et se relèvera plusieurs fois. Il y rencontre désarroi, solitude, isolement et souffrance.
C'est un individu qui est habilité d'une, foi inébranlable, donc un optimisme tout-terrain, s'il lui arrive de douter c'est uniquement lors de ces réflexions, mais rarement dans ses décisions.
Sa sagesse est le résultat de toutes ces expériences vécues, auxquelles s'ajoutent une lucidité et une réflexion pleine de sens. Il n'est pas dans l'illusion des apparences, de l'espoir et autres superstitions, il se situe bien au-delà de par ses nombreuses rencontres et le vécut des évènements divers .
Sa lecture de la réalité est une grille authentique, il sait voir où se situe l'important de ce qui ne l'est pas, sait ce qui relève de son pouvoir et ce qui ne l'est pas.

Le sage et la peur

La peur est une émotion dont la vie nous en a muni pour se préserver elle-même. La peur est un mécanisme qui nous fait aimer la vie et qui nous empêche de vouloir la quitter. Elle nous éloigne et nous protège, du désir de mettre fin à la vie par la mort.
L'étendus de paysageDe ce fait aucun homme ne peut en être exclu à quelques exceptions près, tout comme pour le sage, la peur fait partie de son cheminement.
Ce qui caractérise le sage face à la peur, c'est l'utilisation du courage, qu'il découvrira de lui-même, à maintes reprises où cette peur s'est manifestée face à sa conscience, c'est dans ces instants qu'il découvrira la foi (lire le sujet).
Une peur qui sera toujours la compagne de son courage, inséparable comme deux soeurs jumelles. Qui au fil de ces expériences, l'entraîneront à découvrir leurs associations et leurs conciliations, de leurs utilités ainsi que leurs limites.
De même qu'il trouvera sur son chemin la souffrance, qui au fur et à mesure va happer, blesser son orgueil, sa vanité, ses illusions et ses espoirs. Peu à peu il comprendra le sens du réel en développant sa conscience et l'importance de lâcher prise face à un ordre souverain qui le dépasse.

Le sage et la foi

Au royaume de l'égo et de sa fidèle servante nommée peur, la foi va se révéler.
C'est dans ses heures les plus sombres de ce règne sans partage, sans espoir, qu'il lâche prise.
Dans le silence il découvre une présence sans forme, sa foi.
Une forme qu'il ne s'explique pas, mais une force sereine qui le rassure du chaos qu'il a traversé et lui permet de constater que même le pire n'est pas certain.
De voir également son courage a l’œuvre, mais aussi la joie, qui emplit son être pour mieux le régénérer et repartir vers de nouvelles explorations.
Un sage est un être : avant tout non démonstratif, il n'a rien à prouver, il est le plus souvent silencieux, solitaire, son égo est soumis. Il est avant tout caractériser par, l'humilité, la simplicité, la générosité, la patience, la tolérance et l'amour.

Citations :

Le sage vit dans la conscience des difficultés et n’en souffre pas.

Lao-Tseu

La vérité, la beauté et la vertu sont des choses qu'il faut découvrir par soi-même et le salut de l'Âme est comme le génie, une chose qu'on ne peut ni acheter ni enseigner.
Prendre conscience, c'est transformer le voile qui recouvre la lumière en miroir...
Connaître les autres, c'est sagesse, se connaître soi-même, c'est sagesse supérieure...
Si vous préservez votre Esprit De tout jugement et n'êtes pas esclaves de vos sens, votre coeur trouvera la paix.

Confucius

Le sage attend tout de lui-même. Le vulgaire attend tous des autres.

Anonyme :
Les premiers pas vers la sagesse, c'est de reconnaître son ignorance.

De Çakya Muni,Siddhartha Gautama, dit le Bouddha

  • Ne croyez pas une chose simplement sur des ouï-dire. Ne croyez pas sur la foi des traditions uniquement parce qu’elles sont en honneur depuis des générations. Ne croyez pas une chose parce que l’opinion générale la croit vraie ou parce qu’on en parle beaucoup.
  • Ne croyez pas une chose sur le seul témoignage d’un sage de l’Antiquité. Ne croyez pas une chose parce que les probabilités sont en sa faveur ou parce que l’habitude vous pousse à la croire vraie.
  • Ne croyez pas ce qui provient de votre propre imagination en le prenant pour la révélation d’une Puissance supérieure. Ne croyez rien en vous fondant sur la seule autorité de vos maîtres ou de vos prêtres. Ce que vous aurez vous-même éprouvé, ce dont vous aurez fait l’expérience et que vous aurez reconnu pour vrai, ce qui vous sera bénéfique ainsi qu’aux autres, en cela, croyez-y et conformez-y votre conduite. »
  • Ne Croyez pas les Individus, Fiez-vous aux Enseignements ; Ne Croyez Pas les Mots, Fiez-Vous au Sens Ultime, ne Croyez pas L'intellect, Fiez-Vous à la Sagesse.

Mahatma Gandhi

Notre pouvoir ne réside pas dans notre capacité à refaire le monde, mais dans notre habileté à nous recréer nous-Même...
Toute Âme qui s’élève élève le monde...
Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre Toujours...