Pour les adeptes de la raison pure, au-delà de cette limite, vos pensées ne sont plus valables...

Il est plus rassurant de croire à une illusion qu’à une vérité qui dérange.

Relation

Définition :

Définition : relation est un nom commun, il désigne l'ensemble de liens que forment les rapports d'interdépendances entre les choses, les phénomènes et les espèces, c'est ce que l'on désigne par ce terme relation. Ce qui constitue une ou des relations quelle qu'elles soient, c'est le lien.
Mais qu'est ce, un lien ?
La racine du terme nous renvoies au verbe lier qu'il partage avec celui de lire, ils forment l’anagramme de l'un et de l'autre.
En d'autre terme, lire c'est lier, on ne peut lier qu’après avoir lu...La lecture, ce n'est pas uniquement procéder à l'assemblage des faits, des images, des lettres et syllabes, c'est avant tout l'action d'observer, de comprendre, d'assimiler et de débusquer ce qui les relient.
c'est par l'observation que nous découvrons et par la conscience que nous relatons les liens existants.
Le lien, est en toutes choses, en tous êtres, le lien est un Principe, qui implique la plus haute valeur, le degrés le plus élever de la conscience, donc de la connaissance. Le lien, est ce qui donne sens, il permet de remonter jusqu’à la source, à ce que l'on désigne par : universalité, cohésion, homogénéité, perfection, amour, vérité, la création, le créateur, dieu, l'unité, l'un, le tout, etc...
Sa forme la plus répandu dans l'esprit humain, se présente par ce que l'on nomme information.
À l'échelle du plan sensoriel (terrestre), celui de la matière, il se présente sous sa forme attachante, ce qui fixe, fige, colle tous les éléments pour former un assemblage (l'unité), c'est : le fil, la corde, le câble, la colle, la vis, le clou, la soudure, etc.
Mais également ce qui agglomère la matière organique: l'eau, l’œuf, les huiles, le glucose, l'amidon, le froid, le gel, etc.
À l'échelle du plan intellectuel (astral), le lien se présente sous forme d'onde électrique, c'est le lien sous lequel nous cliquons sur les pages web, les ondes électromagnétique, radios, télévision, radiographie, scanners, i.r.m, etc. Mais, également émotionnel, l'affectif, les passions, l'admiration, le culte, les rites, etc...
Au niveau spirituel (mental), c'est l'intuition, la foi, la méditation, la perception, prémonition, etc. C'est par le lien qui nous rattachent qu'une communication non verbale s’opère, ou la vibration ondulatoire permet de re-sentir une information non visible, lors d'un échange vibratoire avec une personne qui partage les mêmes fréquence ondulatoire, point besoin de mots pour ce comprendre, l'échange s'effectue en wi-fi, des inter-connexions à ultra haute vitesse.
Le lien est la révélation en spiritualité, c'est par sa présence et sa fonction de relier le tout, que la cohésion prend sa forme.
Il est le symbole par excellence de l'unité et de l'inter-activité entre : les individus, les animaux, les plantes, les minéraux, etc.
Le lien assemble, relit le tout les éléments hétérogène entre-eux, pour en voir leurs homogénéités, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, du relatif à l'absolu.
En science et plus exactement en chimie, l'élément carbone par ces multiples liaisons, remplit cette fonction de liens, il assemble les atomes, les molécules, les cellules, etc.
En philosophie, c'est ce que l'on nomme la cause et ses effets, le fameux effet domino.
Il constitue un fil conducteur pour l'histoire, sans ce lien entre les événements et éléments qui la composent, un récit ne saurait être cohérent...

L'intelligence du lien

Le lien est un principe intelligent, c'est sa présence qui provoque en nous le désir et la capacité à découvrir, il nous inspire, c'est sa présence qui nous incite au relationnel.
Notre faculté de le chercher et à le trouver, nous fait croire que nous en sommes les créateurs, il en est rien. C'est un effet miroir, c'est parce qu'il existe que l'on le réfléchit.
Ce principe du lien est notre intelligence, il nous guide dans toutes nos activités que ce soit pour résoudre une équation, une difficulté, agir, réaliser, construire, assembler ou simplement dialoguer... Rien de cela ne serait possible sans ce lien, qui existe entre et dans tous les différentes sphères ou dimensions de la vie.

La relation Humaine

La relation, est souvent assimiler comme étant exclusif à l’interactivité des échanges entre humains. Qu'ils soient verbaux, physiques, dans le cadre affectif, de collaboration ou commerciaux, les relations sont naturelles, elles existent malgré nous, que l'on veuille ou non, nous sommes des êtres grégaires, nous avons besoin des autres, ce sont les fameux liens qui nous y obligent.
Vouloir vivre dans la solitude n'élimine pas pour autant le fait que nous rejetons l'isolement.
La solitude n'empêche nullement les liens aux autres, la communication qu'elle soit oral, écrite, même physique n'est pas l'unique mode d'échange.
Nous disposons par l’intermédiaire de notre esprit d'un moyen d'émettre et de recevoir de l'information bien plus riche et plus complexe, auquel notre niveau de conscience n'accède pas toujours.
L'univers est fait de vibrations, donc d'ondes sonores inaudibles pour nos oreilles, il existe une multitude de fréquences, de longueurs et d'amplitude que seul notre esprit est capable de recevoir et de diffuser, de lire et d'interpréter.

Pourquoi tant de difficultés avec l'autre ?

Pissenlit en symbole de liensLes différentes difficultés que nous rencontrons avec les autres, relèvent de notre niveau de conscience. sont dû d'un point de vue intellectuel et pour l'essentiel dû à un dysfonctionnement dans les caractéristiques de l'homme animal et l'homme humain qui rend la cohabitation dans un même corps, si difficile.

L'homme animal :

mu par la nécessité et l'ignorance, il n'a qu'un, seul et unique objectif, celui de se nourrir, se loger et se protéger des agressions extérieures que représente les autres : l'homme (animal), mais aussi les autres espèces incluent, qui ne sont pour lui qu'une menace, des rivaux qu'il faut dominer, voire éliminer.
Ils partagent les mêmes ambitions les mêmes stratégies : amasser et acquérir, le plus de territoire possible, pour ne pas subir le manque.
Depuis des millénaires, l'homme animal vit de cette stratégie guerrière, certes la panoplie a changé, il n'a plus de bâton, d'épée ou de fusil, il a évolué dans cette pernicieuse lutte de pouvoir de sa force.
Aujourd'hui, un stylo ou un clavier en guise d'arme et une mallette ou un écran, en celui de bouclier, peuvent conquérir ou affaiblir l'ennemi.
À la tête de toutes les grandes corporations, on y trouve le chef et ces soldats, prêt à faire leurs démonstrations.
Tous les mécanismes qui régissent, régulent nos vies, de la politique, la sociologie, l'économie, etc; sont calqués sur ce modèle de puissance.
Nos comportements au quotidien l'attestent en permanence : nous usons notre pouvoir de force ou de séduction, que ce soit par notre : statut, classe sociale,niveau culturel. Dans l'entreprise comme dans la sphère privée. La persuasion, quand ce n'est pas l'intimidation, sont utilisés également dans cet objectif de domination et d'appropriation...
Nous faisons preuve de notre animalité tout le temps et en tous lieux. Il serait intéressant lors de votre prochaine mise en relation avec quelqu'un, de vous observer dans l'action...

L'homme humain :
est animé ou aspiré par la liberté, un désir puissant de s'élever, réaliser et accomplir la vie. Dans une vie où il développerait ses facultés, réaliserait ses potentiels.
Il est habilité d'une sensibilité très créative, une aptitude à l'harmonie et à la complexité, son champ d'action est de propager la douceur qui est le principe premier de l'amour...
L'émergence dans l'histoire récente d'homme a tendance humaine, tend de plus en plus dans les sociétés contemporaines à servir d'exemple ou de modèle par leur éveil, leurs discours rassembleur et pacifique, même s'ils ne sont pas exempt d'animalité, ils ont ouvert une nouvelle voie, vers l'humanisation de notre espèce...

La conciliation

Bien que la relation puisse être conflictuelle, en raison de l'ignorance et l'incapacité de comprendre le principe même de devoir partager le même espace, l'animal-homme, lorsqu'il accède à la conscience, il découvre le fameux lien. Ce n'est qu'au bout d'une multitude d'échec, de chute, d'humiliation que l'égo finit par écouter son esprit. Il entrevoit sa propre dimension spirituelle.
En raison du libre arbitre, dont l'ordre souverain de la création à nanti tout homme, l'esprit ne peut intervenir sans l'accord de cet égo et son univers intellectuel, il attend son heure d'expression. De plus, le lien étant un principe qui mène à l'unité, l'esprit ne peut se contredire par une lutte qui induit la division. Seule, la conscience par l'éveil, la pratique constante d'une pensée juste en vertu, permettra à l'homme de se transcender et dépasser sa condition animal et retrouver l'unité par le lien...