Pour les adeptes de la raison pure, au-delà de cette limite, vos pensées ne sont plus valables...

La pensée, la parole et l'action trois termes illustratif de nos attitudes au quotidien...

Le Don

Définition : le don dans l'inconscient ou conscient collectif est une caractéristique que l'on reçoit par héritage à la naissance, serait donc une qualité innée par opposition à l'acquit. Et par surcroît, seule quelques élus par dame nature en auraient, pour les autres passer votre chemin...

Qu'en est-il vraiment ?

Il y a une part de vérité dans cette affirmation : qu'elle est une propriété qui est de l'ordre de l'inné, que l'on reçoit lors de la naissance. Cependant, elle n'est point, exclusive et dans certains cas, elle s'avère universelle.

Inné ou acquit

Des mains offrant une bougieCe débat qui avait duré quelques siècles entre les philosophes, scientifiques et tout penseur, pour savoir si le patrimoine intellectuel, artistique ou toute qualité, était reçu lors de la naissance ou bien, était acquis par la force du travail et la volonté de l'individu.
Comme toujours dès lors que nous classons les thèmes et ce, quelles qu'ils soient, à l'intérieur des cases, des catégories, etc. Nous les amputons des liens qui animent leurs missions ou objectifs.
Bien sûr, effectuer cette démarche dans le cadre d'une recherche sur un sujet en particulier, est tout à fait normal et même indispensable, mais il ne faut pas oublier à la fin de cette démarche de remettre les choses dans le contexte qui était le leur, pour rétablir les liens existants avec leurs milieux. Surtout, cela permet de mieux comprendre, que l'on ne peut pas comprendre toute l'interactivité globale du sujet, ou la chose qu'importe le nom de ce que l'on étudie, de saisir toutes les interactions avec son environnement, une belle plante que l'on étudie au milieu d'une forêt, ne peut être la même sur votre balcon, un individu au milieu des siens ne peut être le même au contact d'autres personnes, en raison de l'interaction qui s'exerce avec son milieu, car le milieu le nourrit en permanence.

Mais quel est le rapport avec le don ?

L'inné :
Le don, est une qualité que nous recevons tous à notre naissance et il est et sera toujours en nous jusqu'à la fin de cette ou de notre vie. Il est important de ne pas oublier notre particularité, ce sont les attributs qui forment notre personnalité, par le fait, c'est ce qui nous rend unique, nous disposons donc d'un don unique, et on ne peut avoir celui de l'autre...
L'acquit :
Un don ça ce travail, donc en le développant, on l'acquiert.
Par la confiance et l'écoute de soi, par la compréhension de ce que l'on est, et par fidélité à une qualité que l'on a distinguée en soi.
Le fait de le savoir renforce en vous ce sentiment de foi ou confiance et vous libère de votre jugement et le jeu des comparaisons...
Le monde économique est un aperçu du fonctionnement du don, à chaque fois nous faisons un don, né un retour, c'est la règle n'est-ce pas, tout don exige ce retour, vous donnez un euro à votre boulanger, il vous rend une baguette et un reçu en guise de preuve que votre don a eu un retour. Cela, c'est pour la réalité economique tel que pratiquée dans le monde dit matérialiste.
En ce monde féru de réalisme matériel, il est difficile de comprendre qu'il existe une sphère spirituelle, dans laquelle nous avons déjà reçu, car, le tout est en nous, un don universel qui est celui de : DON-NER ou DON-NÉE mais pour le trouver il faut développer la capacité à recevoir, plus exactement à trouver le trésor qui est enfoui en soi.
Ce n'est que lorsque, l'on donne de façon désintéressée que l'on découvre son équivalent en nous. Rien n'est donc à démontrer... en revanche tout est à faire du côté de notre capacité à savoir recevoir...

Et la magie dans tout ça ?

Et bien elle est dans le mécanisme décrit dans le monde économique.
Dans la vie à chaque fois que vous faites un don de quelque chose, il vous sera retourné, vous recevrez une chose en retour.
Son secret est justement qu'il en est un, à savoir, que la vie ne vous révèle pas sous forme de papier que l'on appelle reçue, le nom de l'objet et le nom du fournisseur, c'est à nous de comprendre, que le nom de la chose, est toujours, la chose dont on a besoin et au moment même ou en a besoin.
Le fournisseur n'est autre que la vie, ne jamais oublier que la vie est une âme créatrice et elle est l'abondance sous la forme du don.
De cette règle qu'est, l'équilibre, on entend souvent dire qu'une:
porte qui se ferme, une autre s'ouvre.
un handicap reçu, un autre sens émerge etc.
C'est ce que l'on appelle la compensation, du verbe compenser, de là provient la récompense que l'on touche lors d'un don.
La simple observation des faits de votre vie, devrait vous révéler les multiples reçus de vos nombreux dons...
Tout réside dans nos capacités à recevoir, l'un des premiers principes est le désintéressement, comme l'oiseau ou tout autre animal, ne se préoccupe pas de savoir s'il va avoir à manger le lendemain ou le mois d'après, il vit dans l'instant présent et la nature fait en sorte qu'il est ce dont il a besoin. Si le don est fait avec intéressement, il n'est plus un don mais un achat de service. Par contre s'il est effectué sans intéressement, en ce cas, le donneur s'ouvre à la réception.
C'est le désir qui est le principal obstacle à la réception, car, a désiré en permanence des choses qui ne viennent pas en finit par se remplir de vide et par conséquent on devient a-vide...
L'autre obstacle est le mérite, d'où le désintéressement, le mérite étant un effort, il se doit d'avoir un sens, d'être juste, si vous donnez à quelqu'un qui n'attend rien, ou qui n'en manifeste pas le besoin, ce n'est pas un don, mais un débarras.
donner sans jamais rien attendre, cela ne veut pas dire donner sans mérite, ce qui serait une violation de la Justice Absolue et une imperfection. Donné sans mérite, cultive paresse et ingratitude. Le proverbe chinois nous dit : qu'il ne faut pas donner le poisson à celui qui en a besoin, mais lui apprendre à pêcher. Si non cela sera de la servitude...

Citations :

Albert EINSTEIN :
La valeur d'un homme tient dans sa capacité a donner et non dans sa capacité a recevoir...

Proverbe chinois :
De même que le fleuve retourne à la mer, le don de l'homme revient vers lui.

Antoine de Saint-Exupéry :
Si l’on peut te prendre ce que tu possèdes, qui peut te prendre ce que tu donnes ?