Pour les adeptes de la raison pure, au-delà de cette limite, vos pensées ne sont plus valables...

Il est plus rassurant de croire à une illusion qu’à une vérité qui dérange.

N

Des oiseaux de par leur symbole volatile et de légèreté, sont au plus prés du ciel

La lettre N

La lettre N, est le symbole de : de la permutation, le retournement, le changement permanent, transformation du haut vers le bas et, ou du bas vers le haut, la haine, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, l'analogie.

Naissance

inutile de revenir sur la définition de ce mot au sens grammatical. Mais si nous écoutions ce qu'il a à nous dire, on entendrait ceci : Née-sens, d'accord, mais encore ? Explication :
En arrivant au monde, nous sommes consentis à vivre l'expérience de cette réalité relative dont nous connaissons absolument RIEN, c'est alors, que commence la fameuse quête du sens. Naître, n'est
( d'ailleurs, cet auxiliaire "n'est" à la même sonorité que "né"), autre que la recherche du sens de notre venue au monde et qui se résume, pour-quoi suis-je né ?
De même, on écrira le verbe naître qui donne ne-aitre ou ne-être, qui complète le tableau, -ne-être est tout le contraire d'être, mais alors ?
To be or not to be ? Ah, cet adage est un vrai casse-tête et bien, c'est le résumé de ne-être auquel on peut rajouter, paraître et disparaître, que l'on va formuler de la sorte : lorsque l'on née, on apparaît, lorsque l'on meurt, on disparaît la question est quand sommes-nous ?
La réponse est donc dans née-sens, c'est toute notre vie que l'on passe à se chercher, à comprendre notre place, le pourquoi sommes-nous nées, quels sont leurs sens, quelle est la direction, pour quelle finalité...
Ce n'est que lorsque l'on se met en quête (enquête), à la recherche d'une réponse, que le sens de notre existence prend forme et donc du sens, que nous Naissons.

Image de Anncapictures de Pixabay