Pour les adeptes de la raison pure, au-delà de cette limite, vos pensées ne sont plus valables...

Il est plus rassurant de croire à une illusion qu’à une vérité qui dérange.

E

Des oiseaux de par leur symbole volatile et de légèreté, sont au plus prés du ciel

La lettre E

La lettre E, graphiquement se présente sous trois lignes parallèles et horizontales relier par un trait vertical. La verticalité symbolise le lien entre les mondes, les trois horizontaux c'est le monde sous ces différents aspects qui se déclinent de l'abstrait invisible au concret et visible.

  1. Mental
  2. Astral
  3. Terrestre

nombreux langages, ci-contre un tableau qui représente quelques exemples de ces mondes :

1 - Spiritualité 2 - Intellectuel 3 - Sensoriel
1 - La sagesse 1 - La raison 1 - L'instinct
2 - Le discernement 2 - La logique 2 - Les reflexes
3 - Conscience 3 - Subconscience 3 - Inconscience
La psychologie comme la psychanalyse et bien d'autres, se veulent être la science de la psyché humaine en élaborant chacune ces termes et ces niveaux. On retrouve pêle-mêle les mêmes consonnances, mais des définitions différentes. La vérité se veut être la même en tout temps et en tout lieux. Dans ce tableau figure la désignation de la conscience qui est leur unique point commun, donc vrai, son contraire que l'on retrouve majoritairement dans le monde sensoriel est L'ignorance. La conscience possède un curseur qui coulisse du bas vers le haut et inversement, elle navigue entre les trois mondes selon son niveau d'expérience. Ici donc, l'inconscient comme le subconscient est utilisé par commodité de langage...

Ego

L'égo, qu'est l'identification de l'individualité par l'être humain, lorsque l'on soumet le terme (ego) à l'analyse du langage cachant :
Cet ego lorsqu'il se recentre sur lui même, accepte de se ragarder en face, il se réfléchit dans le miroir comme Égaux, c'est l'image de son universalité qu'il voit.

Enfer

Terme évoquant selon l'image induite çà et là par divers courants religieux, un lieu où le feu est le châtiment ou punition pour celui qui n'aurait pas ou peu respecté la morale religieuse pieusement dictée par elle.
En-fer :
en c'est l'intérieur et fer, qui est un élément minéral solide.
Si l'on transforme le terme enfer en une action sous l'effet du verbe enfermer, nous nous retrouvons avec un manque d'ouverture à l'esprit, dont l'activité est la spiritualité.Voire définition.
Toute fermeture d'esprit, qui n'est autre que les rigidités(fer) mentales du plan intellectuel, génère de nombreuses souffrances subies dans le quotidien.
Elle varie dans son élévation selon le niveau de conscience des individus.
Plus nous nous enfermons dans une pensée de basse fréquence, plus celle-ci est mise à l'épreuve et plus nous souffrons.
D'où l'expression : d'enfer, ou enfer-me-ment...

Esprit

L'Esprit signifie spiritualiser la vie.
Mais qu'est-ce que spiritualiser la vie ? : C'est développer et respecter la création, c'est-à-dire la vie elle-même.
La sacralité ou sacralisée a pour racine le terme : sacré et tout ce qui est sacré, c'est ce qui crée : sa-crée...
Le sacré c'est celui qui crée, c'est notre Esprit qui est le créateur.
D'où l'importance et le sens de cette profonde question Est-ce-pris ?
L'esprit, étant notre principal indicateur et pouvoir créateur, sur la voie que l'âme essaye de suivre, il est important de tenir compte des informations subtiles qu'il nous transmet par la petite voix intérieure ou intuition etc, afin de nous donner des indications sur le chemin ou choix à accomplir...
Est-ce prit ou est-ce-pris, la question qui nous est posée est : avez-vous écouté et prise conscience de votre pouvoir créateur...

Essentiel

Essentiel, ce qui l'est... Le ciel est un symbole puissant dans l'inconscient comme dans le conscient de l'humain, c'est la référence suprême à l'infini, au principe créateur que le commun nomme DIEU...
Essentiel : es-sens-tiel, nous donne: es auxiliaire être... ensuite, sens, qui relève du fondamental, quel sens dois-je donner à mes actes et enfin tiel dont la tonalité n'est autre que le ciel, donc le haut...
Résumé, le sens est dans le ciel et notre haut dans le corps humain c'est notre âme supérieure...
De même que l'on peut également l'écrire de cette sorte : ESSEN-TIEL où la sonorité donne ceci : essence-ciel, l'évidence que tout est sens et que toute essence a pour origine le ciel, qui symbolise pour l'humain : l'infini, l'éternel et l'absolu...

Essence

L'essence, l'indispensable carburant pour mouvoir tout type de moteur, si l'on veut se déplacer et plus qu'indispensable ! Quel rapport avec la spiritualité ? Que ferions-nous sans les sens ? Pas grand-chose, ou autant dire RIEN, puisque nous ne serions ni en mesure de voir, ni d'entendre et encore moins de sentir et pas uniquement au sens littéral du terme olfactif, mais également, ce qui relève de notre chère Intuition... Les sens sont le carburant humain, c'est par eux que nous tissons des liens, que nous nous connectons au monde réel, c'est par et grâce à eux que nous percevons la VIE...
Le sens, c'est également une indication dans l'espace, c'est ce qui nous permet de nous rendre d'un lieu à un autre, mais pas que ! C'est surtout, ce qui donne la valeur et la mesure de toutes choses. Le contraire serait l'absurde, pour ne pas y sombrer, nous sommes contraints en permanence d'y chercher un sens à ce que nous faisons, disons, pensons...

L'être

C'est l'être ou lettre ?
N'est-il pas curieux que l'entité qu'est l'être, comporte les mêmes syllabes à une lettre près que les lettres symboles de l'écriture et l'objet lettre (enveloppe timbrée) se retrouvent côte à côte ?
L'être vivant étant indéfini dans sa valeur, demeure une apparence, comme la lettre qui révèle son contenu qu'une fois l'enveloppe ouverte.
Par ce même mécanisme, les lettres de l'écrit ne sont que les cris, mais non leurs sens véritables.
En effet, la lettre est faite de lettre, de syllabe, de mot... Pour finir en un messager contenant un message.
L'être reçoit ses lettres de noblesse, lorsqu'il atteint la sagesse et devient un messager ayant décrypté sa personne (les messages), d'où l'expression : on ne se connaît pas soi-même.
L'être, au fil de son chemin, se forme par le son qui n'est autre que des notes, comme pour la ou les lettres...

Image de Anncapictures de Pixabay